Le Bitcoin et le Darknet

DW

Le Bitcoin, avec son aspect d’anonymat et d’intraçabilité, ouvre plusieurs portes à des échanges qui ne sont pas toujours légaux. Effectivement cette monnaie est très utilisée pour des transactions frauduleuses.

Une monnaie faite pour le marché noir

Cette crypto-monnaie récente, avec son caractère anonyme et numérique, est considérablement le moyen de paiement le plus adapté pour le marché noir et devient la monnaie de référence pour le développement de différentes formes de trafics. Cette monnaie qui s’étend à l’échelle internationale a pour avantage d’être entièrement autonome, non régulée et liée à un état ou à une banque centrale, le système se base sur une relation de confiance en formant un réseau de pair à pair, pour faciliter les échanges des données entre ses utilisateurs.

Concernant le stockage des Bitcoins, il n’existe aucune plateforme centralisée, chaque utilisateur peut choisir où il peut stocker son portefeuille et c’est pour cette raison que cette monnaie est intraçable grâce notamment à son au haut niveau de cryptage. Cette monnaie s’est peu à peu imposée sur les différents marchés noirs comme la célèbre plateforme commerciale illégale : Silk Road.

Silk Road est le plus grand marché noir sur internet, il n’est pas accessible par un moteur de recherche lambda, mais par une application qui permet de brouiller et d’effacer les adresses IP d’un utilisateur pour le rendre intraçable et surfer librement sans surveillance. Sur cette face cachée d’internet, on peut acheter des armes, des drogues en tout genre, des fausses identités et même des services de tueurs à gage à l’aide de la monnaie virtuelle Bitcoin.

Le développement de ce marché noir inquiète énormément les états, car il favorise les échanges illégaux à une échelle internationale, il peut financer les mouvements terroristes plus facilement et devient une passerelle idéale pour obtenir une liberté totale pour mettre en péril les droits des enfants par exemple (avec l’apparition sur le dark web de nombreux sites de pornographie infantile, de forums pédophiles).

Mais le Bitcoin et sa potentielle inégalité ne s’arrêtent pas là, car cette crypto monnaie facilite également le blanchiment d’argent.

Une monnaie qui permet le blanchiment de l’argent

La forte envolée spéculative du Bitcoin devient attirante pour des personnes plus dangereuses comme la Mafia. Cette monnaie virtuelle peut être un moyen de blanchir de l’argent en toute discrétion, grâce aux mêmes avantages qui font que cette monnaie est présente sur les marchés noirs : on peut utiliser le Bitcoin sans donner sa véritable identité.

De plus au lieu de blanchir cet argent dans des institutions bancaires avec des agents corrompus ou avec des commerces en tout genre, le réel avantage de passer par une plateforme d’échange de Bitcoin, est le fait qu’aucun frais ne sera prélevé pour pouvoir convertir en dollars ou en euros, contrairement aux nombreux dessous de table exercés pour la corruption.

Pour blanchir de l’argent avec le Bitcoin, la méthode est simple : le malfaiteur peut envoyer anonymement son argent en liquide vers des sites spécialisés dans l’échange en Bitcoin, puis il peut les sauvegarder pour ensuite les revendre anonymement en transmettant son opération à plusieurs plateformes d’échanges pour convertir ses Bitcoins en dollars ou en euros.

Donc ce système permet de blanchir son argent dans les trois phases classiques comme le placement (en injectant de grandes quantité en espèce dans ce nouveau système monétaire), le lavage (permet de décupler et divulguer cet argent, dans de nombreux espaces pour ne pas être suspecté) et enfin le recyclage (en convertissant cet argent sale qui est devenu des Bitcoins pour redevenir une monnaie réelle comme l’euros et le dollars, tout en conservant son anonymat pour éviter d’éveiller les soupçons).

Le Bitcoin peut faciliter le blanchiment d’argent, qui ne favorise pas le développement de son image. C’est l’une des raisons pour lesquelles certains états prennent des décisions strictes en interdisant l’utilisation de cette monnaie sur leur territoire. Ce moyen de paiement et de spéculation est encore très récent, de nombreux dysfonctionnement apparaissent dans l’utilisation de ce système même si on s’en sert pour des transactions tout à fait légales

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s